Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

Dans quelques heures, tous les projecteurs seront braqués sur la capitale gabonaise. Et pour cause! La grand'messe du foot continental prendra son envol. Libreville, carrefour à cet effet, de la convergence  des passions et des curiosités, sera vêtu de son apparat des  solennités majestueuses: Libreville capitale et vitrine africaine du ballon. Comme à chaque édition, chacun en aura pour son goût et son prix: décor féérique, émotion,  sensation, créativité, ingéniosité, célébration joyeuses, larmes de joies, pleurs des  défaites légitimes;  gémissements, récriminations, indignation contre présumés injustice   et  complot. Une évidence: à l'heure des grandes joutes, l'attention sera focalisée  sur le  jeu et indubitablement aussi  sur l'enjeu. A l'ère du visuel et de l'exportation massive des talents où  le nivellement de jeu  et la  hausse des ambitions se conjuguent, l'adage qui veut que  l'essentiel serait  de participer deviendra  inapproprié  et  en inadéquation avec le langage  et la vérité du foot moderne . En clair, le duel entre l'enjeu et  le jeu  sera plus que certain. Au finish, quelques  surprises feront mentir les pronostics et les prévisions.

Indubitablement, les outsiders (jugés à tort ou à raison comme des   petits poucets) auront leur mot à dire. Soit pour bousculer la hiérarchie avec l'incertitude de rafler la mise. Soit  pour saisir et exploiter judicieusement  l'espace et le temps afin de mettre sur  orbite  leurs talents, leur génie et potentialités, histoire de taper dans l'œil  de nombreux recruteurs à la quête et conquête de l'oiseau rare.

Pour ce qui est des grosses  cylindrées, les expériences engrangées depuis des lustres incitent à l'humilité, à l'assiduité et à l'application des lois  qui mènent à la cime: qui va lentement va sûrement et qui va sûrement va loin. Elles iront crescendo.  C'est dire que ces abonnés des grands rendez-vous  connaissent le secret et  ne  se dérogeront jamais  aux sacro-saintes règles qui balisent la trajectoire du triomphe: étude minutieuse du jeu de l'adversaire,   rappel de l'assimilation des fondamentaux du foot à savoir, chaque match à sa vérité, respect de l'adversaire,   patience, méthode, sérénité, priorité à l'efficacité et non à l'enflure de la beauté  infructueuse du jeu. Tant pis pour les amoureux du beau jeu, des férus du foot esthétique, artistique,  total, fantaisiste. Aujourd'hui, l'histoire ne retient que l'ultime vérité: seule la victoire compte.

Mais au-delà de la vérité du rectangle vert, et des secrets du " temple du jeu",  nous formons les vœux d'une CAN réussie qui met en lumière cette Afrique-là: l'Afrique qui contredit et fait mentir des clichés,  des préjugés, des stéréotypes  de guerre, famine, sida, paupérisation, misère, corruption et instabilité politique chronique. 

Si  à première vue, la CAN ne fait penser  qu'au ballon rond autour duquel gravitent athlètes, spectateurs, téléspectateurs et auditeurs, nous gagnerons mieux à saisir cette opportunité pour offrir au monde la diversité de nos richesses: richesses culturelles, anthropologiques, cultuelles, géographiques. Que l'Afrique exhibe et promeut   son intériorité idyllique,  son être profond souvent ignoré et bafoué: l'Afrique riche de ses héros légendaires, de ses femmes battantes, intrépides, symbole de sacrifices et du travail accompli.

Oui, nous voulons à cette CAN, la représentation d'une Afrique vraie.  Oui,  la vraie Afrique existe, loin des caméras et des commentaires orientés et intéressés.  Que le visiteur découvre cette Afrique-là joyeuse, naturelle,  fière de son hospitalité, fière de son climat, fière de son paysage magnifique et féérique, de son soleil généreux, radieux, resplendissant; l'Afrique  lumineuse par la fresque de ses couleurs,  l'Afrique  qui égaie par ses mélodies  par l'exubérance de son corps chantant et dansant, des contes éducatifs de ses sages. Enfin ! Oui enfin...

Quand le coq  chantera le cocorioco de l'ultime instant, que  la nostalgie des images et des souvenirs immortels et inoubliables  de l'Afrique,  terre  et berceau  de l'altruisme et de l'universelle amitié, raccompagne chacun sain et sauf dans sa ville, village, pays et continent. Bonne CAN 2017  et que l'Afrique gagne !

Père Jean Marie Harry HOUEZO

Prêtre Béninois en mission à

Bobo Dioulasso, BURKINA FASO

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires   

 
0 #1 デリーモ 口コミ 01-02-2017 10:33
I do not even know how I ended up here, but I thought this submit used to be good.
I don't realize who you might be but definitely you're going to
a famous blogger when you are not already.

Cheers!
Citer
 

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1062
Hier :
1251
Semaine :
10334
Mois :
23142
Total :
1016921
Il y a 13 utilisateurs en ligne
-
13 invités