Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

Le gouvernement du « nouveau départ » n’a pas fini de compliquer l’existence aux agents publics. Sous le couvert d’un assainissement des finances publiques, des mesures sont envisagées pour démotiver et entretenir le dysfonctionnement de l’appareil administratif.

Après la suppression hâtive de certaines primes aux agents de l’Etat et la mise sur écoute de certains cadres du pays, voici venir d’autres mesures qui sont annoncées et qui, à l’application, risquent d’entretenir un dysfonctionnement profond de l’Administration.

En effet, par souci de réduire le train de vie de l’Etat et d’assainissement des finances publiques, le gouvernement de la « rupture » a pris un certain nombre de mesures, visant à contribuer à l’amélioration de l’état des ressources financières et à réorienter les dépenses publiques vers des secteurs porteurs de valeur ajoutée et de croissance économique. Il s’agit entre autres, de la suppression de primes fallacieuses qui gonflaient inutilement les salaires des fonctionnaires de l’Etat. Cette action, bien que créant des grincements de dents, a eu un avantage sérieux quant à la réduction des charges de l’Etat.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, d’autres mesures sont annoncées, qui prendront effet dès l’exercice 2018 du budget. On cite entre autres, la suppression systématique des missions de fonctionnaires qui ne répondraient, selon nos sources, à rien qui vaille une plus-value ou qui apporte une amélioration dans le fonctionnement régulier de l’Administration publique. Par conséquent, les tickets-valeurs qui servent de carburant pour permettre le déplacement des missions seront, eux aussi, supprimés. Pour l’Autorité, ces missions sont des séquences de simples balades d’agents fatigués et à vide de facilités.

2018 s’annonce particulièrement très difficile pour cette catégorie travailleurs du Bénin.

Tous ceux qui se servaient de ces missions comme échappatoire ou des occasions d’enrichissement pourront et devront se désillusionner dès maintenant. Il y en a même qui passent par ce biais pour découcher ou réaliser des passes avec leurs partenaires et collègues de services. L’année 2018 sera en tout cas plus difficile pour ce qui concerne la vie en administration publique.

 

Mesures mal à propos

On peut penser à une contradiction dans ce texte mais il y a lieu de démontrer les limites certaines de cette décision du gouvernement de Patrice Talon.

En effet, ce qu’on y gagne est moindre par rapport à ce qu’on y perd. Voyons !

Les missions ne sont pas toutes budgétivores et inutiles ; elles répondent à des buts précis et correspondent à l’implémentation de programmes ou d’activités pour renforcer l’exécution d’actions. Les cadres qui assurent par exemple une formation technique ou une assistance-conseil ne sont pas disponibles au niveau local. L’appui technique qu’apportent des missions aux bénéficiaires de projets, aux porteurs d’initiatives in situ ne peut être assuré à distance. Une direction générale n’est pas forcément celle technique ; elles n’ont pas les mêmes attributions. Refuser aux cadres de l’administration publique de s’éloigner parfois du centre ville pour aller se concentrer sur du solide dans un cadre calme et moins tumultueux, c’est leur interdire la sérénité, la bonne réflexion et plus affinée. Il est des missions qui nécessitent le déplacement pour constater la réalité de l’exécution de certains chantiers, le contrôle de la mise en œuvre d’une action, etc. Comment régler ces questions à distance et comment s’assurer de la qualité ou de l’efficacité de l’action et des infrastructures ? Ceux qui décident n’ont pas forcément la bonne vision et la solution idoine. Il faut les y aider. Mais ici, les décisions apparemment, se prennent dans la terreur et il n’est pas possible d’y trouver à rectifier au besoin. La rage aidant, on peut se précipiter et précipiter l’édifice dans le décor…

Félix MAHOUGNON

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
302
Hier :
1251
Semaine :
9574
Mois :
22382
Total :
1016161
Il y a 8 utilisateurs en ligne
-
8 invités