Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

Passera-t-il ou passera-t-il pas ? Le Budget général de l’Etat, exercice 2018 actuellement en étude à la commission parlementaire en charge de la question aborde l’aspect politique quant à son vote en plénière. Les tractations vont bon train. Des députés du bloc de la majorité et certains d’autres tendances se réunissent actuellement sur l’opportunité de voter en l’état (avec les modifications de la commission bien sûr) la loi de finances actuellement en étude à l’hémicycle. Deux analyses s’imposent au regard de la réalité socio-économique du Bénin. Deux clans se forment autour de la question.

Pour les uns, ce document a reçu assez de cures pour retenir l’attention des élus du peuple. Pour les autres, cette loi contient des mesures prohibitives et antiéconomiques. De nouvelles taxes seraient créées de même que certaines existantes seraient relevées à des taux presqu’insoutenables par les contribuables. Et pour concilier les deux tendances, une démarche d’harmonisation des points de vue est entreprise depuis ce mercredi dans un lieu tenu secret. Des indiscrétions, il ressort que les députés attendraient d’autres éléments d’explication et de conviction avant de faire boire l’amère pilule à la population dont ils ont reçu mandat de défendre les intérêts.

Pour les premiers, on peut passer au vote à cause de leur soutien exprimé ouvertement au pouvoir en place. Mais la question réelle est de rendre compétitive notre économie en vue d’amorcer un réel développement. Il ne sert à rien de relever les taxes douanières, quitte à renvoyer les rares opérateurs vers les autres pays côtiers et voisins qui pratiquent des taux attractifs et incitatifs. Pour eux, en effet, il faut combler les 1800 milliards FCFA à tout prix et rattraper le taux de croissance de 6% attendu pour l’année 2018 et annoncé comme probable, par la Directrice générale du FMI, Mme Christine LAGARDE en visite au Bénin.

Or, avec les taux actuels, nous avons réussi à chasser beaucoup d’opérateurs économiques, annuler l’attractivité et la dynamique des activités au Port de Cotonou. Nous avons réussi, par cette inconséquence de vue, à créer le chômage des jeunes, à renforcer la marge de la délinquance et augmenter celle de la pauvreté.

La loi de finances, exercice 2018 doit se lire avec une tête froide, un esprit de réalisme et avec le souci irréfragable de soutenir notre économie par des choix opératoires, judicieux et conséquents, qui créent davantage de confiance et de sécurité dans notre pays.

La responsabilité des députés à cette étape du processus de doter notre pays d’un Budget est grande, et un faux pas sera suicidaire pour la nation. A bon entendeur… !

F.M.

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
302
Hier :
1251
Semaine :
9574
Mois :
22382
Total :
1016161
Il y a 11 utilisateurs en ligne
-
11 invités