Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

Les membres du gouvernement Talon se sont retrouvés, comme de coutume, ce mercredi 13 décembre 2017 pour le conclave au cours duquel des décisions sont prises pour le développement de la nation. Au cours de cette réunion de ce mercredi, le conseil a décidé de la construction d’une cité administrative afin de désengorger Cotonou, une ville inondable. Mais, pour une énième fois, la ville de Porto-Novo a été écartée.

 

La réhabilitation de la ville capitale du Bénin, Porto-Novo, n’est pas pour demain. En tout cas, pas de sitôt avec ce régime dit de la rupture. Le nouveau départ pour cette capitale du pays devrait encore attendre. Pour combien d’années et jusqu’à quand ? Nul ne saurait le dire avec précision. Les différents régimes qui se sont succédés depuis l’accession du pays à la souveraineté internationale, n’ont eu de projets pour cette capitale que sur papier et dans les discours sans véritablement développer des politiques idoines pouvant changer le visage aussi « lugubre » de cette ville pourtant capitale du Bénin.

Sous le régime Yayi, une lueur d’espoir semblait naître avec la mise en place de l’agence en charge de la réhabilitation de la ville aux trois noms. Mais à l’arrivée du régime Talon, la structure a été supprimée et l’espoir que nourrissaient ces Béninois s’est étiolé. Tous les experts s’accordent aujourd’hui sur le fait que la ville de Cotonou n’est pas une zone aussi habitable à cause de la sa proximité avec les eaux océaniques dont on ne saurait contenir les assauts surtout qu’elles ne cessent de grignoter sur la terre ferme. Et pour ce fait, il fallait donc la décongestionner pour véritablement entamer la construction d’une nouvelle ville et celle de Porto-Novo paraît idéale étant donné également son statut de ville capitale.


La construction à Cotonou  des tours administratives n’a jamais plu à des milliers de Béninois qui veulent voir la capitale de leur pays à l’image des autres du continent. Les défenseurs d’un tel combat en étaient là quand un nouveau projet de construction de la cité administrative est orienté dans une autre commune écartant du coup Porto-Novo.

Au cours du conseil des ministres de ce mercredi 13 décembre 2017 en effet, le gouvernement béninois a instruit le ministre du Cadre de vie et du développement durable et son homologue de l’Economie et des finances d’engager diligemment les actions en vue du démarrage effectif des travaux de construction de la Cité administrative d’Abomey-Calavi et des cités administratives départementales. L’objectif étant de mettre fin au coût exorbitant des baux administratifs chaque année.

Ce nouveau projet confié à l’entreprise Poly International Holdings Co. LTD en mode BOT est évalué à cent trente-neuf (139) milliards quatre-vingt-six (86) millions de francs CFA  et sera réalisé sur un site déjà identifié de quarante (40) hectares dans la commune d’Abomey-Calavi.

La cité administrative qui verra le jour les mois à venir sera composé de 16 bâtiments administratifs de types R+3 assortis de parking, d’un restaurant, de salles de conférences, d’un centre médical, d’équipements modernes de communication, avec des bus de transport du personnel appelé à y travailler. Au même moment, Porto-Novo ne bénéficiera que des cités départementales qui seront construites dans les départements et seront composées de douze (12)  préfectures, quarante et un (41) bâtiments de types R+1, huit (08) résidences de Préfet, sept (07) résidences de secrétaires généraux de département, un (01) tribunal de type R+2 et le siège de l’Agence de réhabilitation de la Cité historique d’Abomey de type R+1.

Ce traitement infligé à la ville de Porto-Novo, comme le soutiennent certains, est l’œuvre des fils et filles de cette ville qui, pour des intérêts égoïstes et personnels, ne veulent pas œuvrer pour son développement et le changement de son visage.

Josaphat FINOGBE

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
302
Hier :
1251
Semaine :
9574
Mois :
22382
Total :
1016161
Il y a 12 utilisateurs en ligne
-
12 invités