Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

L’acharnement se poursuit mais plus sérieusement  contre Sébastien AJAVON, sans lequel Patrice Talon ne serait jamais élu président de la République du Bénin ! Les statistiques et autres synopsis sont édifiants sur le sujet. Le plus riche du Bénin (contrairement aux allégations fallacieuses tous azimuts et non fondées de quelques corrompus et autres arsouilles qui voulaient que ASG leur donne quelques millions pour le déclarer le plus riche du Bénin, et face au refus de ce dernier, n’avaient finalement trouvé refuge qu’au domicile d’un autre,  moins loti, à travers un sondage biaisé), Sébastien AJAVON, a dit « niet » aux sollicitations de l’ex-président Yayi Boni qui voulait et tenait à ce que le président du patronat invite ses militants à voter pour son candidat : Lionel Zinsou, au deuxième tour des élections présidentielles passées. Inutile d’ailleurs de revenir sur ce sujet, connu de tous…

 

Et l’acharnement continue contre Sébastien Ajavon

 

Mais pourquoi Talon veut-il coûte que coûte trouver un pou sur le crane rasé de son bienfaiteur ?

En effet, après plusieurs tentatives bréhaignes, d’emprisonner l’homme le plus populaire du Bénin d’aujourd’hui (affaire cocaïne  « 18kg de cocaïne pure»,  suspension du terminal à conteneurs de sa Société de courtage de transit et de consignation (SOCOTRAC), où le Groupe Cajaf Comon convoie ses marchandises, accusation d’exportations frauduleuses à destination du Nigeria, redressement fiscal de 167 milliards pour sa société Cajaf-Comon, Fermeture de sa radio soleil FM (réhabilitée plus tard) et de sa télévision Sikka Tv au Bénin, brouillage de l’émetteur de sa chaîne de radio Soleil Fm depuis des mois, sans réactions des autorités compétentes  etc. et comme cela ne suffisait pas pour « tuer » celui qui  arriva en troisième position, assurant la victoire au second tour de l’actuel chef de l’Etat Patrice Talon, on s’en va exhumer un dossier déjà jugé devant un même tribunal, et gagné par ASG…

 

 

Comment peut-on payer une dette qu'on ne reconnaît pas ? Puisque le gouvernement  Talon a déjà payé une partie de la dette présentement remise en cause…

 

Dans le cas d'espèce, c'est une décision de justice qui avait été rendue et qui est même déjà en cours d'exécution puisque le gouvernement de Yayi avait déjà procédé à des remboursements d'une partie des 13 milliards et quelque à Ajavon et le gouvernement de Patrice Talon a également procédé à des virements, et promis qu'il versera le solde dès qu'il y aura assez de ressources !!!

 

Le régime de la ‘‘Rupture’’ est-il au pouvoir pour en découdre avec Sébastien Ajavon ?

 

Appelé à comparaître pour faire sa déposition sur la réouverture du dossier de 13 milliards 487 millions 246 mille 893 FCFA équivalant au montant de la TVA que l’Etat béninois doit lui rembourser, Sébastien Ajavon  a comparu  vendredi dernier, devant le tribunal de première instance de Cotonou pour faire sa déposition dans ce dossier, dit de « faux, usage de faux et escroqueries », agité contre lui suite à une plainte déposée par l’actuel directeur général de la douane béninoise et un agent du trésor.

Ces derniers soutiennent qu’il aurait falsifié les documents lui ayant permis d’obtenir les plus de 13 milliards de FCFA de dommages et intérêts en 2013 lors du procès intenté contre lui par l’Etat béninois défendu à l’époque par Me Kato Atita.

Le présent dossier date de 2009. En 2103, ce dossier avait déjà fait l’objet d’un procès gagné par Sébastien Ajavon. Et c’est suite à cela, que l’Etat béninois a été condamné à verser des dommages et intérêts d’un montant d’un peu plus de 13 milliards de FCFA. Ce dossier qui a connu sa réouverture est relatif aurait dû ne pas l’être. Et pourquoi, parce que tout simplement, le dossier avait été vidé. L’Etat à l’époque, a eu à interjeter appel, mais sans succès. La cause est entendue au profit de Comon Sa lorsque, la Cour suprême vide complètement le dossier et le classe sans suite.

La réouverture de ce dossier semble bien confirmer la thèse de l’acharnement en continu contre Sébastien Ajavon par le régime de la ‘‘Rupture’’ qui veut s’offrir la peau de l’homme qui est devenu la bête noire à abattre à tout prix. Mais une fois que le dossier a été vidé, il n’est plus question de revenir là-dessus. Et dans le cas précis, Me Kato Atita invité sur l’émission « Sans langue de bois » le dimanche 29 octobre 2017 avait déjà éclairé l’opinion sur pourquoi ce dossier ne pouvait connaître une réouverture. Il a expliqué qu’en 2014, pour ne pas payer les dommages et intérêts à la société Comon SA, l’Etat,  a choisi une autre formule : engager une transaction avec un individu. Selon toujours ses propos, ce que dit le droit, qui est vérifié et justifié, c’est que les services des impôts et des douanes, ont le pouvoir d’engager des transactions avec un individu. Aussi, une fois que lesdits services engagent-ils une pareille transaction, ceci éteint ou annule toute procédure judiciaire au civil et au pénal. « Et lorsque la transaction va jusqu’à son terme, les faits visés ne sauraient être retournés contre l’individu en transaction avec l’Etat. Et cela ne saurait se faire même sous une nouvelle qualification. »

Au vu des explications fournies et des éclairages argumentés fournis par Me Kato Atita, une question se pose : pourquoi un acharnement en continu contre cet opérateur économique dont le malheur est sa résistance aux coups de boutoir de la ‘’Rupture’’ ? C’est à croire que sa résistance irrite, agace. Alors, il faut lui coller quelque chose de solide pour le faire décoller de son piédestal afin qu’il colle la paix et cède la place.

Doit-on comprendre qu’après avoir été faiseur de roi mais pas ami du roi, le roi et son gouvernement aient choisi de lui régler ses comptes à croire qu’il y avait entre les deux parties, un sérieux contentieux ? 

Il est temps de penser sérieusement au développement du pays.

Félix MAHOUGNON

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
61
Hier :
806
Semaine :
2314
Mois :
2314
Total :
1058660
Il y a 10 utilisateurs en ligne
-
10 invités