Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

Motus et bouche cousue: telle est la nouvelle stratégie du Président de la République sur le projet de révision de la Constitution. On ne l'entend presque plus aborder la question. Il donne même parfois l'impression d'y avoir renoncé. Pourtant, c'était l'une de ses priorités quand il venait au pouvoir en avril 2016.

Mieux, dès sa prise de fonction, il a lancé les hostilités en installant une commission spéciale pour se pencher sur le dossier. Visiblement très sûr de lui, il a, une fois le rapport de la commission déposée, fixé les délais et indiqué la voie à suivre pour un aboutissement heureux et parfait de la réforme.

Mais qu'est-ce qui peut bien justifier ce mutisme méprisant dont fait montre aujourd'hui le président Patrice Talon au sujet du projet de révision de la Constitution pour lequel le commun des Béninois manifeste tout un intérêt particulier?

Après avoir disparu de l'actualité nationale peu avant le délai de décembre 2016 fixé par le président Talon, la question de la révision de la Constitution refait surface. Et de plus belle! Seulement qu'il n'y aura que dame rumeur pour en parler suffisamment. Sur les réseaux sociaux, des informations, parfois concordantes, parfois contradictoires pleuvent, alimentant les débats à longueur de journée. Et curieusement, pas la moindre source officielle pour renseigner les Béninois sur les intentions du gouvernement ou à défaut, donner le niveau de préparation de la réforme.

En effet, l'indifférence soudaine  du gouvernement face à un sujet qu'il avait pourtant posé comme une préoccupation majeure et urgente est de nature à inquiéter les Béninois. De l'avis des analystes politiques, c'est cette inquiétude justifiée des Béninois qui donne lieu aux polémiques notées çà et là depuis quelques jours. Les Béninois, très attachés à la loi fondamentale de leur pays ont besoin de vérifier les dessous supposés ou réels d'un projet aussi délicat que celui de la réforme constitutionnelle afin de mieux comprendre la dynamique du gouvernement dans sa mise en œuvre. D'ailleurs, il ne pouvait en être autrement face au brusque et inavoué revirement du président Talon qui du choix de la consultation populaire promise semble opter désormais pour un format parlementaire unanimement décrié par les Béninois.

Michel Adjaka dénonce la politique d’exclusion du gouvernement Talon


La question de la révision de la loi fondamentale du Bénin revient sur tapis  et suscite, comme on pouvait s’y attendre, assez de polémiques et de commentaires au sein de l’opinion politique concernant surtout la politique du gouvernement Talon qui semble forcer la baraque pour cette « mission ». Dans le rang des dénonciateurs, le président de l’Union Nationale des Magistrats du Bénin, Michel Adjaka qui dénonce cette politique d’exclusion qui s’observe autour de cette question si préoccupante et d’intérêt national.

« On ne révise pas une constitution, la loi fondamentale d’un pays dans l’exclusion. La constitution d’un pays, pour résister aux aléas politiques, à l’usure et aux intempéries du temps, doit être publiquement toilettée », a recommandé Michel Adjaka, président de l’Union Nationale des Magistrats du Bénin (UNAMAB) qui, dans un réquisitoire tout à fait légitime et préoccupant, invite le gouvernement Talon à revoir sa copie. Pour ce magistrat de haut rang, la révision de cette loi fondamentale nécessite, comme l’exige le système démocratique, un débat approfondi sur les nouvelles options politiques et surtout un consensus sur la forme, l’esprit et la vision des nouveaux choix opérés. S’accordant sur le fait d’un toilettage de cette loi fondamentale, le magistrat expose ses appréhensions quant à la ruse que pourrait s’octroyer le régime en place pour parvenir à ses fins. « Si l’on révise politiquement sur fond de ruse, la constitution du Bénin de décembre 1990, le risque est très grand que d’ici quelques années on en revienne à rétablir, à restituer et à surtout restaurer les options fondamentales de la conférence nationale opportunément évacuées », prévient Michel Adjaka. Une chose qui fera du Bénin, un pays d’instabilité qui le retournera dans les années 60 et une instabilité également de « la loi fondamentale qui aujourd’hui, bat le record de virginité sur le continent africain ». Faisant donc foi à la bonne volonté du Président Patrice Talon et à celle de l’ensemble de son équipe gouvernementale, Michel Adjaka souligne tout de même que la constitution, en tant que contrat social d’un peuple, « sa révision est beaucoup qu’une question de consensus national que celui institutionnel ou de majorité mécanique qualifiée ».
Ce diagnostic fait avec autant de recommandations et suggestions, il apparaît aujourd’hui judicieux au gouvernement de la rupture et son chef de mener la politique d’inclusion et d’adhésion des forces vives de la nation au lieu de vouloir procéder de manière qui ne rassure guère les Béninois. Et pour y parvenir avec une large victoire concernant cette révision de la constitution, des observateurs exigent du gouvernement la publication et la vulgarisation du projet de loi portant la nouvelle constitution du pays. Une chose qui dissipera certainement les doutes et qui suscitera plus d’engouement et de mobilisation si tant est que d’autres intentions ne sous-tendent pas cette démarche qui remettra la loi fondamentale du pays sur les rails.
Félix MAHOUGNON & Josaphat FINOGBE

Commentaires   

 
0 #1 http://petipoot.ir/ 11-06-2017 09:04
I have been exploring for a little for any high quality articles or weblog posts in this sort of space .
Exploring in Yahoo I at last stumbled upon this
site. Studying this information So i am happy to show that
I've an incredibly good uncanny feeling I found out just what I needed.
I such a lot indisputably will make certain to don?t forget this
website and give it a look regularly.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1686
Hier :
1996
Semaine :
14925
Mois :
39783
Total :
761760
Il y a 35 utilisateurs en ligne
-
35 invités