Flash

Sacré Champion d’Europe avec le Real de Madrid puis avec le Portugal et Ballon d’or 2016 pour la 4ème fois, Cristiano Ronaldo ajoute à sa collection le trophée The Best - Joueur de la FIFA ce lundi 9 janvier 2017. Les autres têtes couronnées de la Soirée sont : Carli Lloyd (États-Unis) : Joueuse FIFA, Claudio Ranieri (Leicester) : Coach FIFA, Silvia Neid (Allemagne) : Coach féminine FIFA

Les thuriféraires de Boni Yayi, chef de l’Etat béninois, commencent à déserter le forum pour d’autres destinations. Est-ce un simple fait social, politique ou bien des raisons expliqueraient ce phénomène ?

La chose peut paraitre banale mais elle retient notre attention. Les convaincus de l’homme Boni Yayi ou ceux qui répondent de lui et jurent le défendre jusqu’à leur goutte de sang commencent, peu à peu, à s’éloigner de lui, maitre de tous les temps. Que diantre a-t-il fait pour mériter ce sort ? Ces départs progressifs sont-ils l’expression manifeste du phénomène de la transhumance déplorée depuis sous le renouveau démocratique et qui est source de la prolifération et l’émiettement des partis politiques ?

Nous savons d’expérience que des ministres, de personnalités qui ont servi sous Boni Yayi et qui sont remerciés d’une manière ou d’une autre ou peut-être qui sont déçus de la manière dont ils sont éjectés de leurs fauteuils, en arrivent pour certains d’entre eux, à lui être hostiles, jetant le froc aux orties.

Mais bien plus particulier est le cas de ces thuriféraires qui ont juré ciel et terre de lui rester fidèles jusqu’à la nuit des temps du pouvoir. Leur départ de la barque Yayi avant terme a de quoi surprendre.  Que Fred Houénou (Cf. déclaration de celui-ci ce week-end) et Nazaire Dossa en viennent à amorcer ce grand virage pour se retrouver dans L’Alliance Nationale pour la Démocratie et le Développement (AND) de Valantin A. Houdé, et que d’autres ne s’en émeuvent, il y a de quoi s’étonner. A vrai dire, on est loin de croire cela d’eux. Mais le cœur a ses raisons qu’on peut risquer de déceler.  S’agit-il de l’allégorie de la rivière qui aurait tarit ? La chose ressemble à cela. Les chiens ont certainement faim et le chef se serait fermé à leurs aboiements. Ou encore ils sont déçus du chef du fait du peu d’intérêt qu’on leur accorde désormais. Certains chiens d’attaque se sont résignés il y a longtemps. Ils ont perdu leur verve et leur flair. Apparemment, ceux qui restent encore peuvent certainement et toujours se contenter des os lorsque la bonne chair est allée ailleurs. Progressivement, « les chiens d’attaque du chef » désertent la cage et vont ailleurs chez d’autres maitres où ils peuvent avoir à se contenter de quelque miette. Le plat vidé de son contenu, ils vont vers d’autres maitres, sans vergogne. Et c’est cela faire de la politique au Bénin.

A la traditionnelle transhumance va se greffer ce nouveau phénomène d’abandon systématique du chef par des chiens en manque d’os. C’est un fait sociétal.

Félix MAHOUGNON

Ajouter un Commentaire


DG du quotidien LE CONFRERE DE LA MATINEE

A la une

Radio en ligne

logo soleil

 

581630 373700276008832 1256610700 n

 

Cliquez pour écouter en direct

Nos partenaires

   
 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rejoingnez nous sur facebook

Compteur de visite

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
300
Hier :
1251
Semaine :
9572
Mois :
22380
Total :
1016159
Il y a 13 utilisateurs en ligne
-
13 invités